À la découverte des Chants kurdes d'Eléonore Fourniau

La musicienne Eléonore Fourniau nous invite à découvrir la vielle à roue, un instrument de musique atypique et peu commun. Son dernier projet, l'album "Neynik - Mirror", est un hommage vibrant à la culture kurde. Aujourd'hui, zoom sur cette française qui s'engage envers la préservation d'une tradition musicale riche.

©Eric Legret
©Eric Legret

Qui est Eléonore Fourniau ?

Née dans une famille d'historiens spécialistes de l'Asie Centrale, Eléonore Fourniau est immergée dès son plus jeune âge dans les musiques traditionnelles et les langues régionales. Elle se rapproche de la musique en apprenant le piano et découvre la vielle à roue, instrument qui devient son emblème. Son parcours est également marqué par la découverte d'un amour pour les langues et les cultures étrangères avec des études de russe et d'histoire à l'École Normale Supérieure.

En 2010, elle part vivre en Turquie, elle y restera durant six années. Là-bas, elle apprend les langues turques et kurdes ainsi que les musiques traditionnelles. Sa passion pour cet univers l'amène à fonder plusieurs groupes en Turquie et à partager la scène avec des artistes majeurs tels que Mikail Aslan et récemment Sami Yusuf. Avec plus de 30 millions de vues sur ses vidéos virales, Eléonore Fourniau s'établit comme une figure incontournable de la musique kurde, célébrée tant par les communautés kurdes que par un public international.

"Neynik - Mirror", son premier album dédié aux musiques kurdes, est le résultat de nombreuses années de recherche et de travail. Chantant dans trois dialectes kurdes différents, Eléonore Fourniau incarne la diversité et l'unité de cette culture. L'album, qui mêle chants traditionnels et compositions originales, propose une interprétation innovante de cette tradition vivante, grâce à l'introduction d'instruments atypiques et à la collaboration avec des musiciens de diverses traditions.

Zoom sur "Neynik - Mirror"

L'album met à l'honneur des figures du patrimoine musical kurde telles que Sait Gabari et Said Yusif. Il inclut également des compositions personnelles d'Eléonore Fourniau, dont une dédiée à un jeune martyr kurde. Les arrangements audacieux et originaux offrent une véritable expérience sonore, mêlant la vielle à roue à des instruments classiques et populaires, créant de nouvelles sonorités qui transcendent les frontières culturelles.

La sortie de "Neynik - Mirror" est accompagnée d'un nouveau spectacle, dans lequel Eléonore Fourniau célèbre la richesse des dialectes kurdes. Ce projet ambitieux témoigne de la capacité de l'art à construire des ponts entre les cultures et de l'engagement d'Eléonore Fourniau à faire résonner la voix du peuple kurde à travers le monde. Pour cette occasion, l'artiste s'entoure de musiciens variés : Sylvain Barou, Efrén Lopez, Ersoj Kazimov et Apostolos Sideris.

"Neynik - Mirror", qui sort le 19 mars, est une invitation à célébrer ensemble la richesse d'une culture à laquelle l'artiste Eléonore Fourniau a dédié sa vie et son art.

Mia KRAITSOWITS

Mia KRAITSOWITS

Attachée de presse, Dooweet

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

À propos de Dooweet

Dooweet est une agence d'attachés de presse musique et de promotion musicale. Nous défendons les projets que nous aimons, avec une éthique sincère et un amour inconditionnel pour la culture.

Contact

9 rue Sainte-Croix 34000 Montpellier

04 72 53 57 86

[email protected]

dooweet.org