"Je ne suis pas un fils de p***" : ​ le premier EP de Syril

Avec le titre "Nulle Part" sorti il y a peu, Syril a ouvert la voie de son nouvel EP : " Je ne suis pas un fils de p*** ". Aujourd'hui, zoom sur ce projet à l’écriture personnelle, unique, qui sort de ce qu’on a l’habitude d’entendre.

Une histoire multiculturelle et empathique

Syril découvre la musique avec ses petits frères et sa sœur. À l'origine, c'est donc une histoire de famille, dans un esprit profond de plaisir et de partage.

Syril a vécu dans des univers très divers : le 94, le centre de Paris, la campagne du Lot ou encore la région Lyonnaise. Après sa formation à Normale Sup’ et à l'ENSATT, des expériences avec des dizaines de publics différents, il découvre que sa musique est une voie formidable pour relier les consciences et les communautés.

La musique comme reliance, c’est le travail qu'il entreprend avec son partenaire musicien et beatmaker Simon, qui donne à Cyril son "S", et mixe avec lui son style. Nait ainsi le phénomène que l'on connaît aujourd'hui, un mélange parfait entre les influences des deux amis : le rap, la pop et la chanson française. ​ ​

Le groupe est porté par la volonté profonde de se connecter à l'autre, de créer des passerelles entre les gens, des mondes et des cultures qui gagnent tellement à se rapprocher.

Ainsi, Syril défend une musique sociale et empathique : pour ​ écouter les différences et les indifférences, trouver sa place en donnant leur place aux autres, à leurs grandes histoires et leurs petites musiques.

"Je ne suis pas un fils de p***" : le projet de toutes les promesses

Le 16 févrierSyril ​ sort son EP “Je ne suis pas un fils de p***” distribué par Inouïes. Six perspectives empathiques et emblématiques sur notre société : du chœur bouleversant des enfants de “Papa tu tues ma planète”, à la tendresse des riffs de guitare électrique de “Quand tu seras vieille” ; de la festivité électro et rebelle de “On n’est pas des chien.nes”, au multiculturalisme chaloupé de “Je ne suis pas un fils de p***”.

Autobiographique, Syril raconte sa “maman et ses mille amants”.

C’est à travers ces quelques mots que Syril présente lui-même la chanson éponyme qui ouvre son EP :

"Je ne suis pas un fils de p***" est un morceau dédié à ma mère. Qui parle de sa vie extraordinaire, de ses nombreux amoureux venus des quatre coins du monde. Ces dizaines d’étrangers qu’elle a accueillis chez elle et que j'ai côtoyés tout au long de mon enfance. Une façon bien à elle de lutter contre le sexisme et le racisme…"

Une soirée de sortie engagée pour raviver l’espérance

Pour Syril, la musique fait beaucoup, mais seule, elle ne suffit pas : elle doit participer à un espoir d’agir ensemble, à un projet d’éveil des désirs et des consciences. C’est dans cet esprit qu’il propose le jeudi 7 mars une soirée festive et engagée pour fêter l’EP, à la Maison des Alternatives de Lyon, où participeront activement plusieurs associations mobilisées sur des causes écologiques et solidaires. 

Accompagné de synthés, guitares, violoncelles, ainsi que de diverses productions électros, Syril proposera un concert inédit, avec sa voix émotive, entre le tendre et l'écorché, le chaleureux et le rapeuxle clair et l’obscur. Une histoire au long cours, un voyage empathique à la rencontre des différents personnages et des destins emblématiques de notre époque qui traversent son album. 

Mehdi HAFID

Mehdi HAFID

Attaché de presse

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

À propos de Dooweet

Dooweet est une agence d'attachés de presse musique et de promotion musicale. Nous défendons les projets que nous aimons, avec une éthique sincère et un amour inconditionnel pour la culture.

Contact

9 rue Sainte-Croix 34000 Montpellier

04 72 53 57 86

[email protected]

dooweet.org