JULIE LAMBERT alias Ruby A, vous présente son nouvel album “Illusionary Exile”, disponible maintenant !

JULIE LAMBERT alias Ruby A, vous présente son nouvel album “Illusionary Exile”, disponible maintenant !

Apres deux LP’s de titres originaux du genre folk, cette artiste americano-francaise produit son troisième album d’un genre inclassable où tous styles folk/pop des années ’70 et ‘80 confondus, se rejoignent sous le signe de la fraicheur, de la authenticité.

A PROPOS DE L'ALBUM
Julie Lambert
alias Ruby A est une chanteuse new-yorkaise multi-instrumentiste installée en France qui confirme sa trajectoire hors limites des frontières avec son troisième LP, "Illusionary Exile".
Apres deux  LP’s de titres originaux du genre folk, cette artiste americano-française produit son troisième album d’un genre inclassable où tous styles folk/pop des années ’70  et ‘80 confondus, se rejoignent sous le signe de la fraicheur, de l'authenticité. La lignée des artistes comme Joni Mitchell, John Lennon,  Suzanne Vega, Tracy Chapman, Ben Harper ou encore Björk qui ont porté la flamme d’une écriture sans pudeur, est perpétué dans ses 11 titres.

Story image

Des racines indéniablement "folk" donc, de par les textes à fleur de peau, voire provocateurs, viennent s’entrelacer aux arrangements acoustiques de la guitare et se nourrir insatiablement des influences jazz, blues, rap, ou  électro/pop de ses musiciens. Des envolées de chorus ponctuent  des couplets de chansons aussi variées en genre que changeants d’humeur.

Si les sons lisses des soft blues des années 70’s sont évoqués dès le premier titre, la sortie en pédale loop "transe"  vient apporter une touche novatrice et originale. On y retrouve une voix soul, limpide, ponctuée de mordants, avec une certaine désinvolture, relatant des textes simples qui abordent la Vie : l’amour, la nature, notre lien avec l’univers. Sa chanson-titre "Illusionary Exile" s’épargne pendant quelques instants de tout besoin d’harmonie avec sa plage "free" en catalyseur pour laisser place à la poésie et la mélancolie rêveuse d’un album plein de messages et d’inspirations.

Story image

Ici, aucune émotion n’est taboue. A travers chaque piste de son œuvre, elle nous fait vagabonder entre chagrin et nostalgie, légèreté et indignation, confusion et frustration, sans peur. Parsemées des  percussions qui lui tombent littéralement sous la main, et des sons synthétisés, Ruby A nous offre une aude à la musique, certes, mais aussi à la nature (humaine). La couverture de l’album conçue par le graphiste/ plasticien Jean-Marc Saint Paul en est reflet palpable, telle une extension des émotions explorées.

A PROPOS DE L'ARTISTE
Julie Lambert
est américaine, née à New York en 1969. Elle grandit dans un environnement pleinement musical avec une mère fan d’Ella Fitzgerald, entonnant les chansons de son idole toute la journée et un père baryton chantant dans un chœur de chants polyphoniques du style "Barbershop".

Intriguée, curieuse et aventureuse, Julie apprivoise les touches noires et blanches du piano familial. Elle suit pendant dix ans une formation classique. Après sa première scène de chanteuse soliste à 7 ans, elle participe à plusieurs "variety shows" et comédies musicales en famille puis durant sa scolarité, en chantant et dansant auprès de ses parents et de son frère.

En 1991, Julie Lambert est diplômée de la "Crane School of Music" en pédagogie musicale, ou elle a travaillé sa voix de manière intensive. Elle se tourne alors vers la création, en composant des chansons inspirées du Folk et du Jazz où Joni Mitchell et Rickie Lee Jones restent ses influences principales.

Story image
« La chanson m’attirait pour ce qu’il permet en proximité avec le public, de se livrer, de partager l’émotion. Tandis que le jazz et la comédie musicale, la danse et notamment les claquettes, sont comme autant de costumes à mettre pour se réjouir sur scène et s’amuser, et me permet une complémentarité avec la veine « folk » / chanson réaliste. La composition m’est venue plus de dix ans après avoir « apprivoisé » la scène. »

Soif de découvertes, elle s’envole pour l’Europe. Elle joue dans la rue en Allemagne, au Danemark et en Suède où elle passe quelques mois avant d’arriver en France et de s’installer dans le Sud-Ouest. Elle collabore à plusieurs projets musicaux (Folk, Jazz, et Electro), se construisant ainsi un public au travers des scènes, des salles et des festivals.

Julie est engagée dans son art et ses idées : l’écologie, la paix dans le monde, la fin des peuples opprimés sont des valeurs qu’elle souhaite défendre dans ses chansons et dans sa vie. Fortement inspirée par le «style « folk confessionnel » de Joni Mitchell, elle utilise la chanson pour se livrer toujours un peu plus dans des titres plutôt autobiographiques. «  Mon processus d’écriture de mes compositions a toujours été à partir d’une souffrance, quelque chose que j’avais du mal à vivre. » Julie Lambert fait de l’écriture un processus de digestion, tirant toujours le positif d’une expérience qui l’a touchée, en alliant ses mots avec ses influences musicales diverses pour signer des compositions riches de sens et de références.

Story image

 

Suivez son actualité sur : https://www.facebook.com/julielambertmusic

 

A propos de Dooweet

Dooweet est une agence d'attachés de presse musique et de promotion musicale. Nous défendons les projets que nous aimons, avec une éthique sincère et un amour inconditionnel pour la culture.

Dooweet
9 rue Sainte-Croix
34000 Montpellier