Tomorrowland lève un coin du voile sur la force technologique que représente son festival numérique

Tomorrowland lève un coin du voile sur la force technologique que représente son festival numérique

Tomorrowland Around the World repousse les limites de la musique, du design 3D, des plus récentes techniques de tournage hollywoodiennes et des moteurs et équipements de jeu les plus modernes

Ces derniers mois, Tomorrowland a tiré parti des plus récentes technologies en matière de design 3D, de production vidéo, de jeux et d’effets spéciaux pour créer un nouvel écrin dans le cadre de sa première édition digitale, repoussant, de fait  les limites de la musique, du design 3D, des plus récentes techniques de tournage hollywoodiennes et des moteurs et équipements de jeu les plus modernes. Tomorrowland Around the World n’est pas un événement en livestream classique, faisant la part belle aux DJ en studio ou à domicile. Voyez-y plutôt une forme unique de divertissement visuel et un tour de force technologique qui combine de nombreuses premières mondiales et associe divertissement et technologie d’une manière totalement inédite. Plus de 60 des plus grands artistes de la planète ont enregistré leur participation dans 4 grands studios à écran vert dans le monde entier et 2 plateformes différentes sont mobilisées pour assembler tous les éléments.

L’univers numérique de Tomorrowland Around the World compte 10 fois plus de polygones qu’un jeu informatique moderne et chaque scène se distingue par une superficie de 16 kilomètres carrés, 32 000 arbres et plantes et plus de 280 000 personnes virtuelles qui auront chacune leurs propres attributs, comme des drapeaux ou des lumières. Les visiteurs du festival vivront une expérience immersive sans précédent, au cœur d’un décor en 3D et des prestations d’artistes ponctuées par des effets spéciaux, des feux d’artifice, des spectacles laser, une foule réaliste et des effets sonores.

Ces technologies ont été développées par l’équipe de création interne et les artistes 3D de Tomorrowland, réputés pour avoir créé les scènes et les visuels mondialement connus de Tomorrowland, en collaboration avec différents partenaires. Combiner la vidéo en direct, l’éclairage, l’aspect visuel, les effets spéciaux, des films et la technologie de jeu s’est traduit par de nombreux défis imprévus en termes techniques et de production, qui ont nécessité le développement de nouvelles intégrations. Ces derniers mois ont permis de rassembler toutes ces équipes et de déployer un dispositif technique inédit, ce qui a donné un coup de fouet plus que bienvenu à un secteur durement touché par la pandémie mondiale. Tomorrowland est aujourd’hui fier d’affirmer avoir comblé le fossé entre le monde réel et l’environnement virtuel à un niveau qui surpasse les plus folles espérances. Tomorrowland Around the World est le fruit des inlassables efforts de centaines de personnes, investies 24 heures sur 24 pour créer une expérience de divertissement interactif jamais vue auparavant.


Une toute nouvelle île 3D

Tomorrowland termine actuellement la construction de son nouvel environnement 3D Pāpiliōnem, où tant la réactivité entre appareils que les détails visuels ont été optimisés. Pāpiliōnem est une île magique en forme de papillon et dotée de plages immaculées, de cieux nocturnes majestueux, de montagnes, de forêts, de couchers de soleil, le tout étant rehaussé par une expérience largement inspirée de l’univers des jeux vidéo.

Story image

Les visiteurs du festival pourront naviguer facilement à travers l’île avec un PC, un ordinateur portable, un smartphone ou une tablette (sans avoir besoin de lunettes spéciales de RV) et explorer l’ensemble du site du festival de manière interactive avec leurs amis pour découvrir les quatre saisons en une journée. À leur arrivée sur l’île, les visiteurs du festival se verront proposer un programme très chargé, rythmé par de nombreuses choses à faire, à voir et à vivre. Ils pourront découvrir 8 scènes différentes conçues et construites en 3D et voir des artistes se produire en direct, comme dans un vrai festival. Après avoir choisi une scène particulière, vous pourrez voir la programmation et entrer dans l’environnement spécifique à cette scène pour y vivre une expérience immersive de festival de musique, articulée autour d’un décor en 3D et de performances spectaculaires, ponctuées par des effets spéciaux, des feux d’artifice, des shows laser, une foule réaliste et des effets sonores.

Tomorrowland a créé cette plateforme à partir de zéro en collaboration avec Dogstudio, un studio de création multidisciplinaire actif en Belgique, à Chicago et à Mexico. Henry Daubrez, CEO & Creative Director de Dogstudio : « Nous travaillons actuellement jour et nuit pour concevoir et donner vie à l’univers de l’île virtuelle, selon un calendrier très serré. Nous travaillons main dans la main avec les équipes internes de 3D, de création et de développement de Tomorrowland pour déployer une expérience fascinante, immersive, conviviale, mais aussi très haut de gamme. Nous visons une expérience web unique, qui repousse toutes les limites de ce qu’il est possible de faire dans un navigateur web. Outre le défi technologique évident que cela représente, le challenge consiste à nous assurer que les visiteurs du festival ressentent qu’ils font partie de quelque chose qui va bien au-delà de leur ordinateur et de leur connexion Internet. Le public sera non seulement immergé dans le nouvel univers de Tomorrowland, mais pourra aussi communiquer avec les autres visiteurs du festival. C’est non sans fierté que nous redéfinissons ainsi les expériences musicales en ligne sur le web, en repoussant les limites des plus récentes technologies, tout en nous assurant que la plateforme fonctionne même sur des appareils qui ont quelques années. » Dogstudio a déjà travaillé pour Microsoft, le Musée des sciences et de l’industrie de Chicago, le Kennedy Center de Washington, Dragone et bien d’autres.


Plus de 60 artistes dans 4 studios à écran vert différents à travers le monde

Plus de 60 artistes jouent sur 8 scènes différentes à Tomorrowland Around the World. Pour capter toutes ces performances, Tomorrowland a construit 4 grands studios à écran vert différents dans le monde entier. La plupart des spectacles ont été enregistrés sur les lieux saints de Tomorrowland, à Boom (Belgique). Les artistes d’Amérique du Nord et d’Amérique centrale ont enregistré leur set dans un studio à Los Angeles, tandis que les artistes latino-américains ont investi un studio à Sao Paolo (Brésil) et que les DJ australiens se sont produits à Sydney. Tous les studios ont dû être modifiés pour créer un environnement permettant à l’équipe créative de réaliser un programme digne de Tomorrowland. Tous les cycloramas (ou murs à l’infini) mesuraient au moins 6 m de haut, 8 m de large et 8 m de profondeur. Une cabine de DJ grandeur nature a été construite dans le studio et tous les sites d’enregistrement faisaient la même taille. Les équipes de production vidéo qui travaille sur Tomorrowland Around the World sont réputées pour leur travail antérieur lors des Jeux olympiques, du Super Bowl, mais aussi pour leurs interventions dans le cadre de longs métrages internationaux et dans le monde du développement de jeux.

Story image

 

Avant le déploiement des caméras, les installations du studio ont fait l’objet d’optimisations techniques pour les préparer aux productions en réalité augmentée. Une grande grille de réflecteurs infrarouges a été installée au plafond pour permettre aux dispositifs de suivi de mesurer la position exacte de chaque tête de caméra. Tous les autres paramètres des caméras et des objectifs étaient transmis en direct à des serveurs qui enregistraient les données afin de rendre une version basse résolution du monde virtuel pour les caméramans et les réalisateurs. En plus des 6 caméras ultra HD 4K, différentes caméras virtuelles ont été créées par scène pour permettre au réalisateur de jongler entre 38 caméras sur la scène principale. Même pour des unités mobiles modernes de diffusion extérieure en 4K, une configuration à double fréquence et à résolutions multiples est difficile à mettre en œuvre, surtout au vu de la quantité de plans virtuels à déclencher. Chaque scène a une configuration technique différente : comme pour le déplacement de l’unité mobile de diffusion extérieure d’une scène à l’autre, la configuration de l’unité a été revue d’une scène à l’autre. Tout comme la configuration technique, l’éclairage de l’artiste changeait en fonction de l’emplacement de la scène et de l’heure de la journée pendant la diffusion.

Tomorrowland a travaillé en étroite collaboration avec stYpe, qui fournit une technologie de pointe de suivi de caméra permettant de réaliser en temps réel des effets de réalité augmentée et de studio virtuel lors de la diffusion en direct. Stype Cajic, Founder & CEO de stYpe : « Le festival numérique de Tomorrowland diffère des productions en direct et cinématographiques que nous réalisons habituellement, en ce sens qu’il combine les exigences des deux. Dans les projets de diffusion en direct, notamment les Jeux olympiques, nous devons tenir compte d’exigences très élevées en termes de vitesse, d’optimisation des scènes virtuelles et de suivi fiable des caméras. Comme les prises de vue se déroulent en direct et ne sont faites qu’une seule fois, nous n’avons pas le luxe de les répéter. Les productions cinématographiques se caractérisent, en revanche, par des exigences spécifiques en matière d’effets virtuels de haute résolution et photoréalistes, comme on le voit dans les films à grand succès. Tomorrowland Around the World combine ces deux dimensions, ce qui en fait un défi technique intéressant à relever. Les artistes jouaient leur set une fois, sans seconde prise, et devaient voir en temps réel l’environnement virtuel dans lequel ils se produisaient. Cela nécessitait donc d’optimiser la vitesse et les scènes de la diffusion en direct. D’autre part, tout devait être filmé en haute résolution et être photoréaliste pour combler les attentes des visiteurs du festival. Lors de la planification de ce projet, nous avons envisagé différentes solutions pour le suivi des caméras et avons finalement décidé d’utiliser le système RedSpy. Un excellent choix, car il a fonctionné sans problème à double fréquence d’images pendant des jours d’affilée et a surpassé les exigences de précision de Tomorrowland pour les prises de vue en 4K. La partie du défi relative au suivi de la caméra était ainsi résolue. Le deuxième aspect consistait à obtenir des rendus photoréalistes en temps réel et à haute résolution. Pour y parvenir, nous avons utilisé notre plug-in StypeLand Unreal, que nous avons modifié pour projeter des lumières volumétriques sur l’artiste, ce qui donne un aspect plus réaliste à l’ensemble. » La technologie stYpe s’est déjà distinguée lors des MTV VMA, du concours Eurovision de la chanson, des Jeux olympiques, du Super Bowl et de bien d’autres événements.


2 plateformes différentes pour assembler tous les éléments et repousser les limites des moteurs et équipements de jeu les plus modernes

En fin de course, deux plateformes différentes permettent l’assemblage de tous les éléments. Les scènes 3D conçues par Tomorrowland sont importées et des couches d’éléments de spectacle, de lumières, d’attributs et d’environnements sont ajoutées. Depence, une plateforme généralement utilisée pour visualiser des aspects de spectacle tels que l’éclairage, les lasers, les visuels et autres effets, est utilisée pour la plupart des scènes intérieures, où les éléments de spectacle sont essentiels à la performance. Le logiciel n’a pas été conçu pour y ajouter des séquences vidéo de la vie réelle. Avec l’aide des développeurs, il est maintenant possible de projeter une lumière volumétrique sur les artistes. Ces environnements y gagnent un aspect plus réaliste. Tous les éléments techniques qui composent le spectacle sont programmés et contrôlés de la même manière par la même équipe qualifiée qui le fait pour les autres éditions classiques de Tomorrowland. Il en résulte une image réaliste, empreinte de clins d’œil aux décors emblématiques du passé. Pour ces scènes, une foule a été créée et dotée de certaines caractéristiques supplémentaires pour un effet encore plus immersif.

Les autres scènes sont rendues dans le moteur de jeu Unreal Engine, qui permet de réaliser des paysages photoréalistes et de scénariser certains éléments. Chaque scène a une superficie de 16 kilomètres carrés et compte 32 000 arbres et plantes. Les paysages de chaque scène ont été conçus sur mesure pour ressembler à des éléments du terrain du festival : la scène Core est située dans un environnement forestier, tandis que la scène principale présente un paysage d’amphithéâtre naturel semblable à celui des lieux saints de Boom. Sur les terrains du festival, plus de 280 000 personnes virtuelles ont chacune leurs propres attributs, comme des drapeaux ou des lumières. L’univers numérique de Tomorrowland Around the World compte dix fois plus de polygones qu’un jeu informatique moderne et repousse d’autant les limites des moteurs et équipements de jeu les plus modernes.

Tomorrowland a collaboré avec Epic Games et son Unreal Engine, une plateforme de création 3D en temps réel et un moteur de jeu à la pointe de la technologie qui offre un rendu photoréaliste, une physique et des effets dynamiques et une animation réaliste, largement utilisés dans de nombreux jeux, notamment Fortnite, Minecraft et Mortal Kombat. Ben Lumsden, Business Development Manager chez Epic Games - Unreal Engine : « Comment faire découvrir les nouvelles expériences de grands artistes à un public à distance ? La technologie en temps réel répond désormais à cette question. Unreal Engine s’est rapidement imposé pour la création de décors virtuels dans la production cinématographique et télévisuelle et est maintenant davantage utilisé dans les émissions en direct. Tomorrowland Around the World combine habilement les techniques traditionnelles telles que le découpage en direct à la caméra avec notre nouvelle intégration de contrôle d’éclairage DMX, le tout dans l’immersion d’Unreal Engine. À la clé ? Un nouveau parcours numérique qui ne manquera pas de captiver les gens aux quatre coins du monde. Ce que l’équipe de Tomorrowland a fait en un temps record est vraiment impressionnant. Combiner les performances en direct des artistes dans de magnifiques mondes virtuels à haute résolution est un exploit logistique et technologique. »

Ici aussi, des versions personnalisées du logiciel ont été nécessaires pour pouvoir traiter les données de suivi de la caméra différemment des solutions de diffusion standard, lire les données DMX des consoles d’éclairage et s’intégrer aux systèmes de montage non linéaire pour passer d’une caméra virtuelle à l’autre. Des API personnalisées ont été écrites pour faire le lien entre des logiciels qui n’avaient jamais interagi auparavant et aucun effort n’a été épargné pour intégrer l’artiste au cœur des environnements magiques ainsi créés. Une grande équipe d’ingénieurs en mastérisation audio travaille à la création de sons de foule réalistes, d’acclamations, d’applaudissements et de chants, tous synchronisés en fonction des sets des artistes.


Tomorrowland Around the World en quelques chiffres

-        Tomorrowland a déployé 4 grands studios à écran vert différents dans le monde entier.

-        Tous les cycloramas (ou murs à l’infini) mesuraient au moins 6 m de haut, 8 m de large et 8 m de profondeur.

-        Outre les 6 caméras ultra HD 4K, différentes caméras virtuelles ont été créées par scène afin de permettre au réalisateur de choisir parmi 38 caméras sur la scène principale.

-        Chaque scène a sa propre superficie unique de 16 kilomètres carrés et compte 32 000 arbres et plantes.

-        Plus de 280 000 personnes virtuelles ont chacune leurs propres attributs, comme des drapeaux ou des lumières.

-        L’environnement numérique en 3D de Tomorrowland Around the World compte 10 fois plus de polygones et de lumières qu’un jeu informatique moderne moyen.

-        On compte plus de 750 lampes virtuelles par scène, toutes dessinées à la main.

-        Il y a environ 300 TB d’images vidéo brutes.

-        Des dizaines de moteurs de rendu différents (render farm) travaillent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour traiter toutes les données.


Suivez Tomorrowland sur : https://www.facebook.com/tomorrowland et http://www.tomorrowland.be/


Sarah KAZAROFF
Sarah KAZAROFF Attachée de presse (musique)

 

 

A propos de Dooweet

Dooweet est une agence d'attachés de presse musique et de promotion musicale. Nous défendons les projets que nous aimons, avec une éthique sincère et un amour inconditionnel pour la culture.

Dooweet
9 rue Sainte-Croix
34000 Montpellier