VIOLETTE : après son premier single "Fille à papa", découvrez "Only Love Leads Us Home"

VIOLETTE : après son premier single "Fille à papa", découvrez "Only Love Leads Us Home"

Extrait de son nouvel album "Only love"

LE SINGLE

Only Love Leads Us Home est le second single de Violette extrait de son nouvel album "Only love". Après un premier album solo, la voici de retour avec un nouvel opus affirmant pleinement son style cosmopolite. De la pop au jazz en passant par le R’n’B, cet album lui ressemble. Pour ce second single, la chanteuse nous propose LE remède contre ces jours de blues où l'on se sent si petit face à la grandeur d’un monde qui nous dépasse.

Enregistré au Eastside Sound à New-York aux côtés de David Amlen et Fran Cathcart, ce titre s’inspire du sentiment d’un être humain démuni. Novembre 2016... désarmée, comme beaucoup, par le résultat des élections américaines, Violette s’interroge : comment continuer à essayer de faire de la planète terre un endroit meilleur, sans baisser les bras. Sa réponse : petites actions, grand résultat.

Story image

Only Love Leads Us Home est donc un hymne au pouvoir de l’individu. Une invitation à la bienveillance et à l'engagement individuel pour que chacun apporte sa pierre à l’édifice. Les plus petites actions, multipliées par des millions de personnes peuvent transformer le monde. Ces actions deviennent alors les racines invisibles du changement. 

Avec ce nouveau titre, Violette nous offre ici une mélodie bluesy qui vous hante portée par une voix limpide et envoutante, soulignant nos peines tout en les réconfortant. Véritable voyage émotionnel Only love Leads Us Home oscille entre pénombre et lumière, infime et collectif, douleur et renaissance pour le bonheur de nos oreilles.

LE CLIP

Le clip de ce single se distingue nettement du dernier titre de Violette "Fille à Papa" dont le caractère espiègle nous laissait dans un état léger et chantonnant... “Only Love Leads Us Home” réalisé par le binôme de réalisateurs Vidéodrome, nous plonge dans un univers onirique et nostalgique, sur les traces d’un couple au passé douloureux.

Violette, personnage omniscient chantant dans chatoiement d’une lumière chaude, nous emmène dans le décor grisonnant d’une maison abandonnée remplie d’histoires qui ressurgissent au fil de la chanson. Dans ce décor à la fois sombre et somptueux s’entremêle alors passé et présent, souvenirs de joie et désespoir, reliques d’un passé luxueux aujourd’hui déserté, lumière puis poussière.

Mais tout comme pour la chanson, les tons aériens laissent pressentir une chaleur lumineuse et un vent d’espoir à portée de main. Des plans intercalés de Violette au piano et au chant mènent cette narration douce-amère tandis que l’on se prend d’une affection irrésistible pour ce couple ayant dépassé le deuil d'un temps béni grâce à l’amour.

L'ARTISTE

Violette de Bartillat connue sur scène comme Violette, est une chanteuse de jazz et pianiste originaire de l’île de Ré. Devenue aujourd’hui New-Yorkaise, elle décide de mêler langues, cultures et expériences de France et d’ailleurs. Influencée par Jacques Brel et Edith Piaf, c’est au gré de son séjour américain qu’elle s’imprègne d'Ella Fitzgerald, de Stevie Wonder ou encore de Michael Jackson, tous des artistes qui ont contribué au développement de son style musical : une musique pop variée et sophistiquée.
Ses compositions cosmopolites lui ressemblent et ne sont pas sans rappeler le groupe Pink Martini, référence musicale fusionnant parfaitement les genres, langues et instruments en tous genres. Sa voix claire et légère sait se teindre de blues et de soul lorsque les tons graves viennent se nuancer.

Violette commence le piano dès l’âge de cinq ans, penchant secrètement pour la batterie. Ce n’est que lorsqu’elle quitte l’île de Ré pour Paris à l’adolescence, qu’elle décide de s’adonner aux percussions classiques et au chant lyrique. Toujours attirée par l’improvisation, Violette se tourne peu à peu vers le jazz, le gospel et le R’n’B qu’elle considère comme des musiques d’improvisation et de partage.

Story image

A l’âge de vingt ans, la jeune musicienne est partagée entre la voie du Jazz et celle des grandes écoles. C’est un certain Didier Lockwood, ami de la famille, et violoniste français de jazz reconnu, qui l’aide dans sa quête identitaire. Elle fait une année dans son école au « Centre des musiques Didier Lockwood » et y retient l’idée de musique comme communion.

En 2007, elle part étudier à la célèbre Berklee College of Music à Boston, repaire de musiciens en herbe, pour se perfectionner en jazz. C’est dans cette ambiance passionnée et libératrice qu’elle forme le groupe « La Vie en Rose » avec six autres de ses camarades, se dédiant ainsi au swing et à la chanson française parsemée d’une touche de pop. Elle s’installe à New-York après ses études, multipliant ainsi les déplacements avec son groupe. Selon leur public, ils composent en temps réel et ce depuis plus de dix ans.

Son premier album solo "Falling Strong" est produit par Brian Bacchus (recherche et développement/producteur pour Norah Jones, Lizz Wright, Gregory Porter). Cet opus présente une collection de titres qui, bien qu'enracinés dans le jazz, reflètent la gamme éclectique d'influences musicales de la jeune artiste, de la pop au rock en passant par le R’n’B.

Aujourd’hui affirmant son style cosmopolite, la chanteuse revient avec un nouvel album intitulé "Only Love" présentant une pop suave aux accents jazz, qui emprunte autant à la « Grosse Pomme » qu'à la « Douce France ».

Suivez Violette sur les réseaux sociaux : https://snd.click/filleapapa

 

 

About Dooweet

Dooweet est une agence d'attachés de presse musique et de promotion musicale. Nous défendons les projets que nous aimons, avec une éthique sincère et un amour inconditionnel pour la culture.

Dooweet
9 rue Sainte-Croix
34000 Montpellier